• Dr F. Grandcollot

Identification des chiens et chats, évolution de la législation

« En rappel, l’identification des chiens et chats en France est obligatoire avant toute cession à titre gratuit ou onéreux. L’identification des chiens a été rendue obligatoire en 1999. Depuis le 1er janvier 2012, cette obligation est étendue aux chats, nés après le 1er janvier 2012 et dès lors qu’ils sont âgés de plus de sept mois. Rappel : depuis le 3 juillet 2011, de nouvelles conditions d’identification pour les chats, chiens et furets. Pour venir en France avec son animal de compagnie à partir d’un pays de l’UE ou pour voyager au sein de l’Union européenne, l’animal identifié à partir de cette date doit obligatoirement disposer d’une identification par puce électronique. Attention : les animaux identifiés par tatouage avant le 3 juillet 2011 pourront continuer à voyager au sein de l’UE pourvu qu’il soit clairement lisible. Sur le tatouage, l’avantage est que les propriétaires y sont habitués et que quand on trouve un animal, ça attire tout de suite l’œil. Les inconvénients sont qu’un tatouage peut plus ou moins s’effacer avec le temps et devenir illisible, et qu’il ne peut pas servir pour des voyages internationaux. Sur la puce électronique, les avantages sont la facilité de mise en place et que cela permet les voyages à l’international. En revanche, une puce peut migrer, c’est-à-dire se déplacer dans le corps de l’animal même si cela reste exceptionnel, ou une puce peut devenir « muette ». Il faut alors la remplacer. Retrouvez la rubrique sur votre journal @Le Pays d'Auge du vendredi »