• Dr F. Grandcollot

Qu'est-ce que l’épilepsie ?

« L’épilepsie est une maladie que l’on rencontre plus fréquemment chez les chiens que chez les chats. On définit classiquement l’épilepsie comme une « crise convulsive répétée due à une activité électrique anormale et excessive dans le cerveau de l’animal dont les signes sont assez visibles et reconnaissables : convulsions, décubitus latéral (l’animal se couche sur un côté), salivation, émission incontrôlée d’urine. Les crises d’épilepsie peuvent être plus ou moins longues mais ne durent en général que quelques minutes.

On peut distinguer différents types d’épilepsie :


Structurelle qui trouve son origine dans une anomalie structurale du cerveau (accident vasculaire cérébral, malformation congénitale telle que hydrocéphalie, tumeur, lésion cérébrale suite à un traumatisme crânien, encéphalite d’origine parasitaire, virale ou sans origine précise).

Réactionnelle dont les origines sont extra crâniennes. Ces épilepsies sont provoquées par des anomalies sanguines qui ont des conséquences sur le fonctionnement du cerveau. On peut citer l’hypoglycémie, les intoxications telles que les anti-limaces, insuffisance rénale ou une insuffisance hépatique, maladie congénitale du foie (shunt porto- systémique : anomalie des vaisseaux sanguins au niveau du foie). Essentielle qui ne résulterait d’aucune lésion cérébrale ni d’aucune anomalie sanguine, mais uniquement d’un fonctionnement anormal du cerveau. C’est la forme la plus fréquente chez le chien.


Ces crises convulsives peuvent être généralisées ou présenter des symptômes plus discrets. Pendant les crises, ne pas toucher l’animal et éloigner tous les objets contre lesquels il pourrait se cogner. Si possible mesurer la durée de la crise.

Le traitement de l’épilepsie est en général à vie. Diverses molécules vous seront proposées par votre vétérinaire. Ces traitements sont bien supportés par les chiens mais peuvent avoir certaines conséquences comme une prise de poids non négligeable. Le traitement doit être fait quotidiennement et à heure fixe.

Retrouvez la rubrique sur votre journal @Le Pays d'Auge du vendredi »