• Dr F. Grandcollot

Mon animal a les yeux qui pleurent


Le larmoiement peut être unilatéral ou bilatéral.

Exemple d’atteinte unilatérale : c’est le cas classique des suites de chlamydiose chez le chat. Là, l’atteinte est souvent chronique et seuls des soins palliatifs peuvent la diminuer. Autre exemple de larmoiement unilatéral : atteinte de la cornée (ulcère) d’origine traumatique en général ou d’atteinte des paupières qui frottent sur l’oeil. Une affection à surveiller de près donc !

Le larmoiement peut être aussi bilatéral et accompagner certaines maladies infectieuses telles que le coryza chez le chat ou être provoqué par des irritations liées aux herbes, aux graines, etc. Cela arrive fréquemment chez le chien de chasse. Des traitements adéquats vous seront prescrits par votre vétérinaire qui vous indiquera également les précautions à prendre.