• Dr F. Grandcollot

Comment se déroule une euthanasie ?

« Moment important et difficile, autant pour le propriétaire que pour l’animal. Chaque cas est un cas particulier en fonction de la pathologie de l’animal et du ressenti du propriétaire. A chaque cas il faut savoir s’adapter mais dans tous les cas empathie, douceur, prendre son temps. Chez le chat, systématiquement : anesthésie puis injection de la molécule. Chez le chien de petit format, exactement même procédure que chez le chat. Chez le chien de grande taille, pour des raisons économiques, l’anesthésie revenant rapidement à cher, il est très possible - sans nuire au confort de l’animal - d’injecter directement la molécule destinée à l’euthanasie. Celle-ci n’est autre qu’une solution de barbituriques concentrée qui, diluée en cas de nécessité, elle pourrait éventuellement servir d’anesthésique. L’acte effectué, il faut s’adapter une fois encore aux demandes et aux souhaits du ou des propriétaires. Certaines souhaitent demeurer longuement avec leur animal, d’autres préfèrent abréger les adieux. Plus en amont, le devenir du corps doit une fois de plus répondre aux souhaits des maîtres : soit inhumation dans le lieu de leur choix, soit incinération qui peut être collective ou individuelle. Ce dernier mode permettant la récupération des cendres de son animal dans une urne conventionnelle ou choisie par le propriétaire. Cet acte qui peut paraître banal au regard du praticien habitué à le pratiquer est toujours un traumatisme pour les maîtres et doit donc être effectuer avec le plus de discernement possible.

Retrouvez la rubrique sur votre journal @Le Pays d'Auge du vendredi »