• Dr F. Grandcollot

Les chiens et la chasse


Le chien a des nombreux ennemis à la chasse ! Et en premier lieu, le mauvais chasseur donc n’oubliez pas de rappeler les amis qui vous accompagnent à la prudence. Le deuxième ennemi est le chien indiscipliné, qui fait n’importe quoi. Eviter leur divagation qui, non seulement est néfaste au bon déroulement de la chasse, mais peut les amener à s’éloigner et à visiter des terriers de renards ou de blaireaux. Dans ces 2 cas, il y a de forts risques de bagarres avec ses occupants, et les chiens peuvent restés prisonniers plusieurs jours dans les terriers, voire ne jamais réapparaitre. Utilisez donc un chien bien dressé ! Le troisième ennemi, c’est dans certaines régions le fil barbelé que les chiens traversent à toute vitesse emportés par leur passion. Le quatrième ennemi est la tique. Traitez vos chiens avec un anti-parasitaire efficace que votre vétérinaire saura vous délivrer. Cela ne vous dispense pas de bien rechercher les tiques en rentrant de la chasse et de les éliminer… Comme vous le voyez, la liste est longue et elle n‘est pas finie : alors prudence ! La suite de mes conseils pour la chasse la semaine prochaine !

La semaine dernière, je vous parlais des ennemis des chiens à la chasse. Après avoir abordé le mauvais chasseur, le chien indiscipliné, le fil barbelé et les tiques, poursuivons notre panorama de ce que peut rencontrer un chien-chasseur.

Ne laissez pas votre chien boire n’importe quoi, n’importe quelle eau croupie. Emportez de l’eau potable pour la distribuer à intervalles réguliers à votre chien, surtout s’il fait chaud.

Avant la saison, mettre le chien au régime si besoin pour éviter un surpoids. L’obésité est d’autant plus dure à supporter lorsqu'il fait chaud. le chien risque de s’essouffler, et il y a un risque cardio-pulmonaire.

Les yeux sont également très fragiles, ils peuvent être irrités voir traumatisés par des végétaux. Attention aux ulcères de la cornée, et aux végétaux qui se logent derrière la troisième paupière et qui traumatise l’animal.

A la chasse au gibier, notamment les sangliers, protégez au maximum les chiens avec des manteaux qui les protègeront en cas de morsure.

Enfin, pour les amateurs de chasse au gibier d’eau, ne pas oublier qu’en plein hiver l’eau est très froide, assurez au retour une douche chaude et un séchage pour votre chien, et un logement dans un local sec et chauffé.